Je valorise mon projet

flecheFiche 05 > Suivre son action et réagir à temps

Une stratégie de valorisation est une dynamique de long terme. Sa réussite tient à sa flexibilité, à votre capacité à construire et à reconstruire au fil de l’eau pour vous adapter à l’évolution de vos publics, du contexte, des projets etc.

S’auto-évaluer, faire le bilan

Il est nécessaire de se ré-interroger fréquemment sur les objectifs des actions conduites et les résultats espérés. «  Quels sont les critères qui me permettront d’apprécier l’avancement de mes actions ? ». Ce point est important, car il s’agit de mesurer si les objectifs initiaux sont atteints, d’avoir un regard critique sur ce qui a été fait jusqu’alors. Et si vous partez dans la mauvaise direction, vous pourrez rectifier le tir.

Il est donc essentiel de procéder régulièrement à cette auto-évaluation.

Ce regard introspectif peut se faire à l’issue d’un semestre, en réunissant votre communauté autour d’un travail d’auto évaluation, en conduisant une enquête auprès de vos publics, en renseignant un tableau de reporting…

Un petit guide d’évaluation participative à l’intention des initiatives de développement des communautés est accessible en ligne pour vous familiariser à la démarche d’évaluation > www.rechercheparticipative.org/outils.html

Quelques exemples de critères d’évaluation : nombre de participants aux événements, nombre de documents téléchargés, nombre de vue sur la vidéo ou de cibles passant à l’acte… N’oubliez pas également de procéder à une évaluation qualitative via par exemple un sondage en ligne ou des entretiens téléphoniques.

Anticiper, réagir, rester optimiste

Quand les problèmes s’accumulent (argent, temps, compétences), on a vite fait d’aller au plus vite ou de laisser s’accumuler le retard. En général, c’est une spirale infernale. Mieux vaut anticiper et rester optimiste, même si c’est plus facile à dire qu’à faire. Deux conseils à mettre en place :

  • un plan d’actions avec de la marge (prévoir toujours 15 % de temps en plus par rapport au temps prévu initial).
  • des outils de suivi à remplir régulièrement afin de faire des choix quand cela est nécessaire.

Déculpabilisez vous et surtout, ne rompez pas la communication avec votre public cible ou votre communauté de partenaires.

C’est le moment d’envoyer la newsletter promise et vous avez  l’impression d’avoir rien à écrire ? Envoyez à votre communauté un mail qui raconte l’avancement de votre travail, en donnant les quelques informations sur le projet que vous avez sous la main. Utilisez les comptes-rendus de réunion pour actualiser les informations: « depuis la dernière rencontre, nous avions prévu de…. nous avons fait ceci…. il était question de….. voici ce qu’il reste à faire ».

Pensez-y : Parlez de vos contraintes à un collègue, ayez le réflexe de la personne tiers qui vous apportera un autre regard sur votre difficulté et parfois des solutions. Pour cela, essayez de définir avant de vous lancer, les indicateurs de réussite (mesure quantitative) et les critères de réussite (mesure qualitative).

Voir les autres fiches

Visualiser le Guide sur slideshare
Télécharger le guide au format PDF