Je valorise mon projet

flecheFiche 02 > les étapes de la stratégie de valorisation

Étape 1 : le bilan du projet ?
Identifier et formaliser ses bonnes pratiques

Une bonne pratique ne couvre pas obligatoirement l’ensemble du projet. Cela peut être une méthode, une technique, un produit, une démarche, etc. Il suffit de savoir les identifier et les raconter.

  • La fiche-projet vous aide à réaliser une photographie et une synthèse. Formalisez les objectifs du projet de manière à ce que tout un chacun puisse vous comprendre, rappelez les grandes étapes de mise en oeuvre, synthétisez et analysez les facteurs clés de réussite et les difficultés que vous avez rencontrés.
  • Si votre projet est toujours en cours, vous pouvez écrire un  journal de bord (étape préalable à la fiche projet). Il permet de garder une trace des événements marquants tout au long de votre projet. N’oubliez pas que la « mauvaise pratique » est souvent plus intéressante que la pratique exemplaire. Il est important de repérer les erreurs et les difficultés que vous avez rencontrées pour permettre à d’autres de les éviter.

Pensez-y, pour rendre plus vivant et ludique votre journal de bord, n’hésitez pas à y associer des photos prises lors de réunions collectives, de visites de terrain… Elles pourront vous servir d’illustrations dans le cadre de votre stratégie de valorisation.

Étape 2 : la vision stratégique
Qui sont vos publics cibles ?

Dans cet objectif de valorisation, on peut définir deux publics cibles visualisables comme des cercles. Si le centre du cercle représente votre structure, le premier cercle est restreint, il est composé des personnes de confiance, qui pourraient vous aider à relayer les informations et diffuser votre projet. C’est avec eux que vous allez tester votre démarche de valorisation. Cela peut être des têtes de réseau, des partenaires financiers ou des institutionnels, etc. Le second cercle vise un public cible plus large. Il est composé des « bénéficiaires» de votre projet. On peut les considérer comme des clients, des usagers. Il peut s’agir de professionnels (pairs), de représentants du grand public, d’adhérents si vous êtes une « tête de réseaux ».

Quels messages diffuser pour mobiliser vos publics ?

La question de la mobilisation des publics cibles est très sensible. C’est une étape difficile à laquelle il convient de consacrer du temps. Afin de formaliser des messages percutants, que vous pourrez décliner dans vos différentes actions et support de valorisation  commencez par vous poser les questions suivantes : Pourquoi ce public ? Comment les toucher ? Qui toucher en priorité ? Quelles sont leurs attentes ? Quelles bonnes pratiques énergétiques souhaitez-vous leur apporter ?  Utilisez des outils pour partager cette vision avec votre communauté.

Attention, le message sera différent en fonction des cibles. N’hésitez pas à travailler avec un professionnel de la communication pour vous aider dans cette tâche.

Étape 3 : la feuille de route
Élaborer un plan d’action de valorisation et accompagner

«Penser grand et commencer petit» devrait être la devise de toutes vos actions de valorisation. La feuille de route prend en compte cette progession et répond à deux objectifs : diffuser ses bonnes pratiques le plus largement possible, accompagner des acteurs à s’approprier ou répliquer ses bonnes pratiques.

L’élaboration du plan d’actions de valorisation vous oblige à penser et décrire les étapes successives. Pour chaque action, posez-vous la question des moyens humains, techniques et financiers nécessaires à sa réussite. Cette étape permet de décliner de façon opérationnelle votre stratégie et de l’inscrire sur un calendrier (retroplanning).

La feuille de route de la valorisation doit intégrer :

  • La liste des actions à mettre en œuvre, les étapes
  • L’affectation des tâches : qui fait quoi ?
  • La planification de certaines dates clefs (inauguration…)
  • Les livrables, les productions que la communauté sera amenée à produire (compte-rendu de réunion, support de communication, support pédagogique, galerie photos…)

Le tout doit s’organiser dans un calendrier associé à un budget réaliste (dépenses, recettes).

Le Comité de Pilotage intègre les « parties prenantes » d’un projet : ceux qui donnent les orientations, ceux qui réalisent le projet. N’hésitez pas à mixer vos partenaires (un élu, des institutionnels, des associations partenaires, des représentants de votre public cible…). Constituez un petit groupe pour garder une dynamique d’échange et de participation.

Étape 4 : Le prototypage (expérimentation)
Tester vos actions de valorisation

  • La phase de prototypage permet de tester vos actions de valorisation auprès de « beta-testeurs ». Par exemple auprès de volontaires identifiés par votre communauté ou des partenaires.
  • Réalisé à petite échelle, le prototypage consiste à concevoir des versions intermédiaires et donc incomplètes de votre stratégie de valorisation. Cette étape permet de tester une méthode, un produit, un service, des supports de communication, une plaquette, une lettre avant la phase proprement dite d’essaimage et de mise en situation réelle.
  • N’hésitez pas à tester vos premières idées et messages avec votre communauté. Cela permettra d’avoir de l’aide par la suite et surtout de valider de nouvelles orientations.
  • N’hésitez pas à élargir l’essaimage de proximité à un public plus large. Testez votre programme auprès d’autres acteurs et réseaux si le temps vous le permet. Il est préférable de réaliser plusieurs tests pour s’améliorer.

Exemple de test «  phase de prototypage » : Six têtes de réseau agricoles souhaitent tester auprès des exploitants la démarche d’un diagnostic énergétique «  simplifié ».  Plutôt que de lancer cette initiative à grande échelle, elles ont chacune fait le choix de travailler dans un premier temps sur un panel de 5 exploitations. L’expérience acquise durant cette phase de prototypage permettra d’améliorer la démarche et de préparer sa diffusion sur l’ensemble du territoire.

 

Voir les autres fiches

Visualiser le Guide sur slideshare
Télécharger le guide au format PDF